Bruits et transports : comment lutter ?

Train, métro, moto, voiture décapotable et bien évidemment avion, les moyens de transport sont souvent bruyants. On a tendance à prendre notre mal en patience, en se disant que de toute façon, on ne peut rien y faire et que ce n’est rien. Ou l’on rajoute des écouteurs avec de la musique à fond par-dessus. Pourtant, le bruit dans et autour des transports est de plus en plus considéré comme une réelle menace pour la santé. Mais pas de panique : il existe de vraies solutions.

 

Des nuisances dangereuses pour la santé

Avec la prise de conscience des différentes formes de pollution (visuelle, lumineuse, environnementale…) auxquelles nous sommes exposés, de nombreux dispositifs ont été mis en place et l’on constate que ces pollutions diminuent sous l’effet du contrôle. Toutes ? Non : le bruit, lui, voit sa pollution augmenter régulièrement, jusqu’à être considéré par l’OMS comme un problème de santé publique (voir la circulaire du ministère de Développement durable).

La raison est simple. Les villes sont conçues bon an mal an autour des moyens de transport : chemins de fer, aéroports, autoroutes ou simples rues sont autant de sources potentielles de nuisance sonore. Et toutes ces sources dépassent facilement le taux de décibels conseillé.

Et le problème ne s’arrête pas à la présence d’une voie de transport. Le simple fait d’en emprunter vous expose au bruit. L’avion produit un son constant qui, s’il n’est pas à proprement parler dangereux pour le voyageur occasionnel, saura donner d’affreuses migraines aux plus sensibles et nuire aux voyageurs réguliers. Il en va bien sûr de même pour le train ou le métro.

Il est d’ailleurs intéressant de noter que la pollution sonore n’affecte pas que les populations humaines : de nombreuses espèces animales sensibles au bruit souffrent de cette nuisance sonore et des espèces d’oiseaux ont dû s’adapter en modifiant leurs chants pour pouvoir outrepasser les nuisances.

Visuel-21juin-site-1549x400

Les solutions anti-bruit

Il est pourtant possible de lutter contre ces nuisances d’un point de vue personnel via l’achat de bouchons d’oreilles moulés et autres dispositifs filtrants portables ou structurels.

Si l’aspect isolation des équipements est crucial, à juste titre, nous n’en parlerons pas ici pour nous concentrer sur les solutions portables pour les particuliers, qui s’adressent à tout un chacun.

En effet, avec la multiplication des sources de nuisance sonores, les réponses des professionnels de l’audition se sont aussi multipliées.

Au-delà du simple bouchon d’oreille en mousse ou en cire, on trouve des gammes entières prévues pour le meilleur confort d’utilisation. Pour un blocage global du son, la solution la plus économique se présente sous la forme du bouchon d’oreille moulé qui est fabriqué sur mesure, permettant de rendre le bruit inoffensif, tout en assurant un confort parfait. Il devient donc possible de le porter pour dormir sans être dérangé par une sensation de gêne.

Mais d’autres dispositifs plus innovants existent pour filtrer le son sans devenir sourd à son environnement. Elles peuvent être utilisées par voyageurs réguliers, mais aussi par le personnel (par exemple avec la gamme avion de la marque GrandAudition, audioprothésiste à Paris) pour se prémunir contre les nuisances au quotidien et protéger son audition comme sa santé.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *