Ice Bucket Challenge : le phénomène du moment

Alors que vous avez peut-être passé l’été à pester contre le temps maussade, d’autres ont passé le leur à se jeter des seaux d’eau glacée sur la tête. C’est ce que l’on appelle le Ice Bucket Challenge. Mais attention, à l’inverse des neknominations ou des défis « à l’eau ou au resto », ce défi est taillé pour la charité.

 

 

 

Un défi pour la charité

Le Ice Bucket Challenge est une activité très simple qui consiste à se faire renverser un seau d’eau glacée (le fameux Ice Bucket). Pour en arriver là, il faut se faire défier par un proche ou un ami. Dès lors, le choix est simple : vous relevez le défi avec preuve à l’appui ou vous renoncez. Que vous acceptiez ou non de vous mouiller, vous devez (théoriquement) faire un don à une association : l’ALS Association.

Car à l’origine du Ice Bucket Challenge, il y a la sclérose latérale amyotrophique (ou maladie de Charcot) dont souffre entre autres, le célèbre physicien Stephen Hawking et qui provoque une paralysie progressive du corps. Pour attirer l’attention sur cette maladie et lever des dons de manière ludique, l’ALS Association  a lancé cette activité au début de l’été et a annoncé récemment avoir remporté ainsi plus de 40 millions de dollars contre 2,5 millions sur la même période, l’année dernière.

Une des raisons qui explique le succès de cette opération est que rapidement les personnalités se sont prêtées au jeu. De Mark Zuckerberg, qui a contribué au succès de ce phénomène, à Bill Gates, en passant par Homer Simpson et nombres de sportifs, chanteurs et acteurs, tout le monde s’y est mis. Il n’en fallait pas plus pour lancer le buzz et attirer les critiques par la même occasion.

Le Ice Bucket Challenge face aux critiques

Car le Ice Bucket Challenge doit faire face à de nombreuses critiques. L’une des plus récurrentes est que le défi peut s’avérer dangereux. C’est d’ailleurs un problème récurent dans les défis sociaux : plus le défi est connu, plus les participants vont loin et prennent des risques. Si ce défi est moins dangereux que d’autres (cf. le Fire Challenge qui consiste à s’enduire le corps de liquide inflammable avant d’y mettre le feu), il est à l’origine de quelques accidents plus ou moins graves.

Autre sujet qui fait polémique : l’ALS Association a récemment tenté de déposer le nom Ice Bucket Challenge. Forcément, l’internet s’est enflammé pour cette tentative de monétiser un phénomène, pointant du doigt que l’activité en elle-même est l’invention d’une association en hommage aux pompiers décédés. Devant cette levée de bouclier, l’ALS Association n’ pas tardé à retirer la demande.

Une dernière critique formulée par les détracteurs concerne l’activité même : charité ou pas, est-il vraiment de bon ton d’échanger des vidéos de personne gâchant de l’eau quand une partie de la population mondiale n’a pas accès à l’eau potable ? Grande question, que vous pourrez vous poser si d’aventure on vous défie de vous inonder d’eau glacée.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.