Le moustique tigre revient !

 

L’été et les vacances sont là, apportant avec eux l’habituel retour des moustiques. Cette année, la vigilance se porte principalement sur le moustique tigre, son cousin asiatique particulièrement invasif.

 

 

Un moustique sous surveillance

Avec l’expansion des transports et des échanges, le moustique tigre est aujourd’hui présent dans 80 pays répartis sur les cinq continents. En France, on le trouve surtout dans les DOMs, dans le sud de la métropole (autour de la méditerranée) et en Gironde. Son expansion ne cesse de s’intensifier en France et en Europe sous la surveillance active des autorités sanitaires.

Un moustique dangereux

La femelle moustique tigre est agressive et elle pique le jour, principalement au lever et au coucher du soleil. Outre la transmission d’infection via le sang bu sur une précédente victime, la salive injectée pour fluidifier le sang provoque également de gros dégâts. Dengue et Chikunguna sont en première ligne, mais en tout, une trentaine de virus peuvent être inoculés.

Un moustique qui prolifère

Particulièrement nuisible, il est reconnaissable par sa ligne blanche au centre de son thorax noir. Il doit également son nom à ses rayures blanches sur les pattes. Comme tous les moustique,autour des points d’eaux stagnantes, mais sa robustesse lui permet surtout de proliférer en zone urbaine, dans des petites retenues d’eau (vases, pots de fleurs, gouttières…). La multiplication est très rapide, car une femelle (qui vit environ un mois) peut pondre près de 75 œufs tous les 3-4 jours par des températures autour de 25 et 30°.

Des précautions à prendre

Renseignez vous au maximum sur la situation dans votre département, en termes de présence mais aussi de lutte contre le moustique tigre. En règle générale, il est conseillé de porter des vêtements longs pour couvrir le plus de surface cutanée possible et de supprimer tous les récipients d’eau à l’air libre.
Plus d’infos sur vigilance-moustiques.com

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *