Les barrières Vauban : obstacle mobile le plus utilisé en France

Un mobilier urbain indispensable dans toute commune

Longtemps utilisée comme barrière balustrade en bois, la barrière vauban est aujourd’hui métallisée. Inventée par le Russe Boris Peskine, elle fait désormais partie intégrante du mobilier urbain. Appelée aussi barrière de police ou barrière de foule ou bien encore barrière vigipirate, elle se révèle d’une efficacité redoutable quand il s’agit de délimiter rapidement un périmètre de non-circulation piétonne. Les collectivités y recourt volontiers pour canaliser les foules et ainsi éviter divers débordements. Défilés patriotiques, courses cyclistes, fans lors de concerts ou de festivals, gares, stades, foires en tout genre, les lieux publics sont ainsi sécurisés. Par ailleurs, le renforcement des plans Vigipirate explique que les barrières de foule soient de plus en plus visibles dans le paysage urbain.

Comment se présente une barrière vauban ?

Pour se plier aux exigences des collectivités, cet équipement se décline sous différentes dimensions et existe en plusieurs modèles en acier ou en plastique. La longueur et la hauteur des barrières varient en fonction de leur destination et des règles en vigueur. Fabriquée en France et d’une stabilité à toute épreuve, la barrière vauban disponible sur www.dmcdirect.fr/ est robuste tout en étant légère à manipuler. Les barreaux en tubes sont espacés au maximum de 11 cm pour empêcher le passage d’une tête d’enfant. En acier galvanisé à chaud dans un bain de zinc à 450°, elle est revêtue d’un traitement antirouille qui la protège des agressions climatiques et des chocs. Ses pieds en V permettent un gain de place en facilitant son stockage au carré. À noter que les barrières de foule en plastique sont colorées et avantageuses à plusieurs titres. D’abord les coloris peuvent servir à encadrer les différents stands à l’occasion des manifestations culturelles. Ensuite, les couleurs ont le mérite d’orienter les visiteurs suivant leurs centres d’intérêt. Enfin, la vivacité des couleurs attirent davantage l’attention des enfants par rapport aux barrières en acier, et les sensibilise mieux aux dangers.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *