RT : @Rosetta « Hello Comet ! »

 

La sonde Rosetta de l’Agence Spatiale européenne est partie il y a dix ans pour un long voyage à la rencontre de la comète Tchourioumov-Guérassimenko.

 

 

 

Hello, Comet !

Son rôle ? Se rapprocher au plus près du du cœur glacé de « Tchouri« , comme les scientifiques l’appellent, pour y déposer l’atterrisseur Philae. Ce dernier devra sonder les entrailles de la comète, à la recherche d’indices sur les origines de notre système solaire, de nos océans et, bien sûr, de l’apparition de la vie.

Située à plus de 400 000 millions de kilomètres de la Terre, la comète a accueilli Rosetta hier, en fin de matinée. Une bonne nouvelle que la sonde n’a pu s’empêcher de partager sur son compte Twitter, cumulant plusieurs milliers de retweets.

Maintenant en orbite autour de la comète, Rosetta se prépare pour larguer Philae, pressé de prendre part, lui-aussi, aux réjouissances. Surtout, impatient de mener sa mission à son tour.

 

Une prouesse technologique

 

Jean-Yves Le Gall, président du Centre national d’études spatiales (CNES) chargé de piloter l’atterrissage, a déclaré à l’occasion qu’il s’agissait d’ « Une prouesse technologique ». Il ajoute même : « Jamais personne n’est encore allé taquiner le noyau d’une comète. La science-fiction devient réalité. »

Rosetta et Philae, dont il qualifie les missions d’ »extraordinaire », ne devront donc pas le décevoir. C’est pourquoi pendant plus d’un an, les deux éléments vont accompagner la comète dans sa course vers le soleil, enregistrant et mesurant consciencieusement chaque changement. Et pour ne rien perdre des découvertes, pensez à suivre Rosetta sur les réseaux sociaux 😉 !

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.