Quelle contraception est faite pour vous ?

Avec les différentes méthodes contraceptives sur le marché, on ne sait plus laquelle est idéale pour chacune d’entre nous. En effet, leurs efficacités peuvent varier d’une femme à une autre. Afin de reconnaître la contraception qui correspond à votre état, il est important de prendre en compte plusieurs facteurs.

Ce qu’il faut savoir sur la contraception féminine

Une méthode contraceptive est un moyen de protection contre une grossesse non désirée. En France, il en existe une multitude, mais leurs efficacités sont différentes. La fiabilité d’une contraception dépend de l’âge, de la situation, des pratiques, de sa bonne utilisation, mais également de l’état de santé. Ces critères restent tout de même des bases, seul le médecin peut savoir la contraception qui est adaptée à votre organisme. Ainsi, la consultation de votre médecin est obligatoire avant de choisir votre méthode contraceptive.

Une contraception selon votre âge

L’âge est un facteur déterminant pour le choix d’une méthode contraceptive. En effet, la sexualité d’une femme et son désir d’avoir un enfant varient selon son âge. Pour celles qui ne veulent pas avoir un enfant avant de longues années, ou qui n’en veulent plus, mais qui sont en couple, il est préférable d’opter pour une contraception pérenne. On parle ici des contraceptions qui peuvent vous protéger durant plusieurs mois, voire des années. Tel est le cas d’un dispositif intra-utérin (DIU) ou encore de l’implant. Si par contre, vous n’êtes pas dans une relation stable, ou que vous envisagez d’avoir des enfants bientôt, l’idéal serait d’utiliser une contraception occasionnelle et simple à arrêter, comme le préservatif, la pilule ou la cape cervicale.

Visuel-contraception

Une contraception selon votre état de santé

L’état de santé peut également servir de base pour le choix d’une contraception. Pour les femmes fumeuses, il existe des méthodes contraceptives qui leur sont déconseillées. Tel est le cas des pilules. Le mélange de la cigarette et de la pilule contraceptive augmente considérablement le risque de maladie cardiovasculaire. Préférez plutôt une contraception sans œstrogène comme le stérilet. Celles qui ont déjà eu recours à un avortement, ou qui ont de forts symptômes hormonaux (règles douloureuses, acné, saute d’humeur, etc.) opteront pour une méthode hormonale (pilule ou le DIU hrmonal). À l’approche de la ménopause, choisissez une contraception à faible dose comme les pilules ou la contraception mécanique…

Pour vous aidez à faire votre choix, rendez-vous sur http://www.choisirsacontraception.fr/.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.