La gelée royale : le met des rois

Rare et hautement bénéfique, la gelée royale a longtemps été réservée aux puissants. Aujourd’hui démocratisée, elle vous permet de bénéficier de ses vertus au quotidien et de profiter d’un surplus de bien-être. Il faut encore vous convaincre ? Voici quelques arguments qui devraient vite vous faire plier.

 

 

 

La gelée royale, un cadeau de la ruche

Tout le monde connait le miel mais moins nombreux sont ceux qui profitent des bienfaits de la gelée royale. Elle est produite directement par les abeilles mais, dans la ruche, elle est réservée à la reine (plus d’informations ici), aux larves et aux jeunes abeilles. C’est un produit très riche qui donne l’énergie nécessaire aux abeilles pour pondre ou grandir.

Depuis l’Antiquité, l’homme l’utilise pour conserver sa vitalité, lutter contre les agressions extérieures, favoriser le fonctionnement de l’organisme en général. Dans la médecine traditionnelle chinoise, elle était réservée à l’élite car elle était rare.

 

Un complément alimentaire tout naturel

Pour profiter des nombreux bienfaits de la gelée royale française, il suffit de cliquer ici. Pour bien commencer la journée, une cuillère de gelée royale est un moyen excellent. Elle vous permettra de réduire votre fatigue, qu’elle soit d’origine physique ou intellectuelle, de lutter contre le stress et de renforcer votre système immunitaire. Le tout en vous faisant plaisir.

On appelle également lait d’abeille cette substance blanchâtre et gélatineuse qui doit être consommée en toutes petites quantités. On recommande généralement de commencer par moins d’un gramme par jour et d’augmenter progressivement la quantité sans dépasser ce gramme.

Récoltée dans des ruches françaises, la gelée royale de Famille Mary possède toutes les qualités pour vous donner l’énergie nécessaire pour bien affronter la journée. Attention tout de même, ce trésor de la ruche est rare et doit être savouré.

 

Et n’oubliez pas, les insectes sont menacés et les abeilles font partie du cycle alors n’hésitez pas à soutenir l’apiculture.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.