Demain, les robots

Il n’y a pas si longtemps, le robot était un élément de science fiction : qu’il soit ouvrier, tueur impitoyable ou androïde proche de l’homme, nombreux sont les récits de science-fiction et les films à les dépeindre dans une vision fantasmée. Pourtant, à bien y regarder, la robotique prend une place de plus en plus importante dans notre quotidien. Alors, demain les robots seront-ils les maitres du monde ?

 

 

La robotique au secours de notre quotidien

Comme je l’évoquais dans l’introduction, le robot est souvent un élément inquiétant pour l’homme ; situé entre la peur de l’Homme de « jouer à Dieu » et celle de créer un être qui lui ressemble, les émotions en moins.

Pourtant, les robots existent déjà et il faut dire qu’ils ne cherchent pas encore à éradiquer l’humanité, loin s’en faut. Premier exemple bien connu, la mécanisation des usines aura permis à de nombreux industriels d’optimiser leurs rendements et l’efficacité de leur production en confiant les tâches simples et répétitives à des robots qui sont encore bien loin du robot du film Terminator.

Plus près de nous, on constate un véritable boum de la robotique au quotidien : aspirateurs, tondeuses, drones et appareils ménagers se débrouillent de plus en plus sans nous. Il n’y a qu’à voir comment un aspirateur automatique s’occupe d’une pièce méthodiquement pour se rendre compte que l’ingénierie et l’informatique devraient bien vite nous débarrasser de certaines tâches encombrantes.

Elément qui devrait permettre l’essor de la robotique : l’intelligence artificielle se développe à grands pas. On peut le constater via certains logiciels et certaines applications dans le jeu vidéo. Les utilisateurs de l’iPhone connaissent déjà Siri qui peut déduire vos besoins en fonction de ce que vous lui dites et peut même tenir une discussion. Idem dans le jeu vidéo où, alors qu’auparavant l’intelligence artificielle se contentait bêtement d’avancer vers le joueur, l’adversaire numérique est capable d’établir des stratégies diaboliques et s’adapter à l’utilisateur.

 

Un écart énorme entre réalité et fiction

Les fans d’Asimov (célèbre écrivain passionné de robotique et à l’origine des trois lois fondamentales de la robotique) seront quand même un brin déçu. Là où la fiction promet un monde où les robots remplissent les tâches de l’Homme sans rechigner, la réalité nous apporte une vision plus simple où le robot est encore réduit à l’état de gadget.

Pourtant, il semblerait que l’avenir de la robotique soit à chercher du côté du Japon : au pays du Soleil levant, le robot est intégré dans la société. Dernier épisode en date, la multinationale Nestlé a annoncé vouloir « recruter » un millier de robots avec pour mission d’attirer les clients en dialoguant avec eux comme de véritables commerciaux. Les plus inquiets devraient ainsi y voir la marque de la destruction d’emplois que l’on promet depuis des décennies face à la robotique, les autres y verront une tentative ludique de provoquer une réaction nouvelle pour le consommateur.

 

Pour finir, et pour rappeler aux angoissés le niveau actuel de la robotique : voici une petite vidéo de la finale de la Coupe du monde de football des robots (la bien-nommée Robocup) qui s’est tenue cet été au Brésil en marge de la véritable Coupe du monde. Je vous laisse admirer la vélocité et la puissance des protagonistes qui n’ont rien à envier à des escargots sous calmant.

Crédit photo : Peyri Herrera

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.