Quid de la peinture résistante aux incendies ?

La peinture intumescente est reconnue pour sa faculté à résister au feu : cette invention est idéale pour les maisons en bois et les meubles. Les composants présents dans cette matière entrent en expansion en cas de forte chaleur, comme pendant un incendie. Le système équivaut à un coupe-feu et le bois ne brûle pas.

Quelques caractéristiques du produit

La peinture intumescente s’utilise surtout sur les pièces en bois de la maison. Il s’agit ici des façades différentes, des cloisons, des meubles des plafonds ou des murs. L’émulsion créée en cas de feu s’appelle le « meringage ». Elle se traduit par la formation d’une mousse carbonisée isolante. Cette matière formée résiste aux flammes, de même que les produits de type M1. Cette peinture arrive à résister aux températures entre 270 ° à 300 °C durant deux heures. 

Comment utiliser la peinture intumescente ?

En gage de leur protection, les surfaces en bois massif ou reconstitué devraient être recouvertes de peinture intumescente. Cette solution reste valable autant en intérieur qu’en extérieur. Cela concerne également toutes les essences de bois ou le type aggloméré. Le produit est appliqué en abondance sur l’objet en question. Toutefois, le fabricant de ladite matière recommande des quantités adéquates. Elle suit les normes en vigueur et fait l’objet d’un rapport de classement délivré par une entité spécialisée en France.

Comment procéder ?

Pour une efficacité optimale, la peinture intumescente s’applique en deux couches. La première devra avoir une épaisseur de 10 mm au minimum. Le rendement serait de 2 m2 de surface peinte pour un litre du produit. Une fois le séchage achevé, la seconde couche a une épaisseur de 100 g/m2, équivalant à un rendement de 11 m² pour un litre. Le pistolet ainsi que le rouleau sont adaptés à l’application. Les objets déjà peints doivent être décapés avant.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *