Le varan de Komodo, un gros lézard implacable

Qu’est-ce qui ressemble trait pour trait à un lézard mais dont le poids moyen est de 80 kg pour une longueur jusqu’à 3 mètres ? Le varan de Komodo bien sûr ! Un animal fascinant à plus d’un titre et qui mérite amplement son autre nom, le dragon de Komodo.

Le varan de Komodo, un dinosaure bien vivant

Le varan de Komodo est un prédateur implacable, maître incontesté de la chaîne alimentaire de son milieu naturel (Indonésie). Malgré son air de gros lézard un peu pataud, la prédation du varan le rend plutôt effrayant : l’animal est capable d’ingurgiter jusqu’à 80 % de son poids en un seul repas, il consomme en moyenne 88 % de la proie en mangeant les os, les sabots, la peau… C’est plus que la majorité des grands prédateurs, ce qu’est le varan puisqu’il s’attaque aux cochons sauvages, aux cerfs et même aux massifs buffles d’eau !

Il faut dire que le varan a une botte secrète qui a longtemps fait l’objet d’un mythe, c’est l’affaiblissement constaté des proies de grande taille suite à des blessures infligées par le varan n’entraînant pas une mort rapide. Une croyance s’est installé : le comportement charognard du varan fait de sa gueule un nid à bactérie mortel, il semblerait pourtant que ce ne soit pas la bonne hypothèse puisque l’analyse de sa salive n’a rien démontré et que l’on a finalement décelé, assez tardivement (2009) de glandes à venin dans la gueule du varan. Quoi qu’il en soit le varan de Komodo est capable d’abattre des proies bien plus grandes que lui mais il doit lui même faire face à un prédateur, l’homme.

Originaire des îles d’Indonésie et plus particulièrement de l’île de Komodo, le varan n’est plus chassé mais il subit la concurrence de l’homme qui exerce une prédation sur les mêmes proies que lui, tandis que la réduction de son habitat contribue également à sa raréfaction. La création d’une réserve naturelle a permis de stabiliser la population sur la zone concernée.

Venez découvrir les varans au zoo de Thoiry

Si vous n’avez pas l’occasion de vous envoler pour les îles d’Indonésie pour observer l’animal dans son environnement naturel, il est tout de même possible de venir admirer quelques représentants de l’espèce sous nos latitudes et sans aucun danger. Il suffit de se rendre au célèbre zoo de Thoiry qui propose – parmi de nombreuses autres espèces – de découvrir le varan de Komodo dans une reconstitution de son habitat.

D’ailleurs, si vous faites le chemin dans l’espoir d’apercevoir ce terrible reptile, vous pourriez bien vous laisser séduire par l’impressionnant anaconda vert avant de visiter la nouveauté du parc : l’Arche des petites bêtes qui fait la part belle aux animaux de petite taille, méconnus et souvent mal aimés. Ensuite, libre à vous de profiter des autres pensionnaires du parc lors de votre visite et de remonter le temps en visitant le château de Thoiry, attenant au parc. Direction le site www.thoiry.net pour réserver votre visite.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.