La retraite, ça se prépare maintenant

Vous êtes encore dans la force de l’âge et vous ne vous inquiétez pas plus que ça du financement de votre retraite ? C’est bien normal, pourtant en vue des réformes des retraites qui s’accélèrent chaque fois un peu plus, il va falloir se faire à l’idée que la retraite telle que nous la connaissons actuellement risque d’appartenir au passé. Alors pourquoi ne pas préparer sa retraite en profitant de produits financiers avantageux comme l’assurance-vie ou le Perp ?

Le Perp, un support pas comme les autres

Le plan d’épargne retraite populaire (Perp) est l’un de ces produits d’épargne conçus non pas pour vous permettre de financer un projet à court terme mais bien un produit long terme qui vise à préparer sa retraite.

Une fois le Perp souscrit, le bénéficiaire est tenu d’alimenter son épargne via des versements qui peuvent être programmés ou libres. Petite spécificité à connaître, à la différence de certains contrats d’épargne moins cadrés, les sommes versées sur le Perp sont bloqués jusqu’à l’âge de la retraite. Le seul moyen de récupérer son argent avant la date convenue est de se retrouver dans l’un des cas suivants : invalidité, décès du conjoint, expiration des allocations chômage, surendettement ou cessation d’activité non salariée. Mieux vaut donc être préparé avant d’y souscrire.

Une fois atteint l’âge de la retraite, le bénéficiaire du Perp se voit versé une rente viagère qui, par définition, sera versée jusqu’au décès de celui-ci. Cela permet donc de se constituer un capital supplémentaire qui viendra s’adjoindre à la retraite classique permettant ainsi, pour ceux qui vivront plus longtemps, de rentabiliser pleinement l’investissement.

Autre avantage non négligeable d’anticiper un plan de retraite Perp, c’est de bénéficier d’un avantage fiscal considérable. Vous pouvez déduire chaque année les sommes versées sur votre Perp des revenus imposables (sous un certain plafond, cela va sans dire) et il même possible de mutualiser ce plafond de déduction au sein du couple pour que celui qui touche le revenu le plus faible bénéficie du plafond de son conjoint.

Perp, assurance-vie ou contrats Madelin : préparer sa retraite avec une association

Derrière le Perp et ses avantages non négligeables, il existe de nombreuses autres solutions qui s’offrent à la plupart des profils pour préparer activement sa retraite et bénéficier d’un support de revenu pour ses vieux jours.

L’assurance-vie, si elle n’est pas « naturellement » dédiée à la retraite, peut faire usage de plan d’épargne retraite très convaincant pour peu que vous ayez bien envisagé toutes les possibilités. En prenant un minimum de risques, il est possible de toucher un complément de retraite toujours bienvenu.  Les TNS (travailleurs non salariés) sont également concernés depuis la loi du 11 février 1994, dite loi Madelin. En souscrivant à un contrat Madelin, les indépendants peuvent préparer leur retraite et anticiper les défauts d’un système toujours plus intéressant pour les salariés.

Pour souscrire à ces contrats, il existe deux possibilités : soit vous négociez directement avec votre banquier, soit vous passez par une association. Cette dernière va, s’appuyant sur le poids de ses adhérents, négocier des contrats souvent bien plus avantageux. Rendez-vous sur le site web de l’association ANCRE (www.ancre-vie.com) pour vous rendre compte par vous-même des avantages que vous pourriez trouver à passer par une association pour préparer votre retraite.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.