Ce qu’il faut savoir avant de reprendre ses études

Après des années de vie active, de nombreuses personnes font le choix de rejoindre les bancs de l’école et de reprendre leurs études. Certains le font sur la demande de l’entreprise qui les emploie, d’autres pour viser des promotions ou des révisions de salaires et d’autres encore pour se reconvertir totalement dans une autre branche.

Financer la reprise des études

A l’âge adulte, on ne peut plus se permettre de compter sur papa et maman pour financer les études. Pour des rares chanceux, ce sont leurs employeurs qui paient pour leurs formations. Mais pour la majorité des personnes, il faut une autre source d’argent. Les entreprises et le pouvoir public peuvent participer aux frais sous certaines conditions. C’est ainsi que les CPF (Compte Personnel de Formation) et les CIF (Congé Individuel de Formation) ont été créés. Il y a aussi de nombreuses formules de prêt soutenu par l’État.

 

 

Marier la vie active et les cours

Évidemment, avec un emploi de huit heures par jour, et peut-être des enfants à charge, il est difficile de trouver le temps de suivre les cours. Qu’à cela ne tienne, il existe des cours du soir diplômants ou du samedi. Pour ceux qui n’ont vraiment pas la possibilité d’avoir des horaires stables, des formations à distances sont maintenant proposées par de nombreuses facultés et universités. En tous les cas, il faut de la rigueur et un grand self-control pour réussir ses études.

Les différents diplômes possibles

Pour ceux qui ont déjà un emploi et cherchent à être surclassés ou à valider ses acquis, il y a les CAP, les Prépas ou les Bachelors. Par contre, si le but est vraiment d’acquérir de nouvelles connaissances, le mieux est de viser une licence, un DEES, ou un Master. Le choix dépend aussi du temps que vous souhaitez allouer à votre formation.

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *